3- Débouchés de la BCPST : les concours, les écoles et les métiers

lundi 16 octobre 2017 , par BCPST

3 concours pour une soixantaine d’écoles et des métiers très variés.

a- Les concours :

Les écrits des concours (mi-avril – mi-mai) se passent tous au lycée Malherbe. Les oraux (mi-juin – mi-juillet) se passent en région parisienne.
La filière BCPST prépare à trois concours :
- le concours Agronomique et Vétérinaire (concours Agro-Véto) ;
- le concours G2E (Géologie, Eau et Environnement) (concours G2E) ;
- le concours ENS (Ecoles Normales Supérieures) (concours ENS).

Chaque concours donne accès à plusieurs Grandes Écoles. Au sein du concours commun Agronomique et Vétérinaire sont réunis plusieurs concours différents : ils sont fondés sur les mêmes épreuves mais qui sont affectées de coefficients différents et qui font l’objet de classements différents. On peut ne s’inscrire qu’aux concours souhaités selon les écoles que l’on souhaite intégrer. L’inscription aux différents concours est payante (sauf celui des ENS), excepté pour les boursiers (même à l’échelon 0).
À la fin des épreuves orales des concours (vers la mi-juillet), les candidats établissent une liste de vœux d’écoles. En fonction de leur classement aux concours et de l’ordre de leurs vœux, ils sont appelés par les écoles au cours de l’été (août – début septembre ; même type de procédure qu’APB).
Le taux global d’intégration effective des candidats de la filière BCPST dans une école est de l’ordre de 60 % pour l’ensemble des trois concours (environ 1880 places pour environ 3000 candidats). La deuxième année peut être redoublée (faire « 5/2 »), soit car l’étudiant n’a pas obtenu d’école du tout, soit car il souhaite retenter les concours pour en obtenir une qui correspond davantage à ses voeux.

 

b- Les écoles :

Chaque année, un forum (photos du forum 2016) est organisé mi-décembre pour que les anciens étudiants de Malherbe ayant intégré une école puissent la présenter aux étudiants de 1ère et de 2ème année. Au cours de la 1ère année, des temps d’information et de recherche avec les enseignants permettent aux étudiants de nourrir leur réflexion sur leur orientation.

Concours Agronomique et Vétérinaire (41 écoles, environ 1570 places)
Concours A ENV (« Véto »)
454 places (en augmentation)
ENVA Maison-Alfort
ENVT Toulouse
ONIRIS Nantes Atlantique (Véto)
(site internet commun avec ONIRIS Nantes Atlantique Ingénieur, voir ci-dessous)
VetAgro Sup Lyon
(site internet commun avec VetAgro Sup Clermont-Ferrand, voir ci-dessous)
Concours A Bio (« Agro »)
environ 975 places (en augmentation)
Agrocampus Ouest Angers (cursus ingénieur en horticulture et en paysage)
(site internet commun avec Agrocampus Ouest Rennes, voir ci-dessous)
Agrocampus Ouest Rennes (cursus ingénieur agronome)
(site internet commun avec Agrocampus Ouest Angers, voir ci-dessus)
AgroParisTech GrignonInstitut des Sciences et Industries du Vivant et de l’Environnement
Agrosup DijonInstitut National Supérieur des Sciences Agronomiques de l’Alimentation et de l’Environnement
Bordeaux Sciences AgroÉcole Nationale Supérieure des Sciences Agronomique de Bordeaux
ENSAIA NancyÉcole Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires
ENSAT ToulouseÉcole Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse
Montpellier Sup AgroInstitut National d’Études Supérieures Agronomiques de Montpellier
ONIRIS Nantes AtlantiqueÉcole National Agroalimentaire et de l’Alimentation (cursus ingénieur – filières en alimentation-agroalimentaire et biotechnologies de la santé)
(site internet commun avec ONIRIS Nantes Atlantique (Véto), voir ci-dessus)
VetAgro Sup Clermont-FerrandInstitut d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Alimentation, Santé animale, Sciences Agronomiques et de l’Environnement
(site internet commun avec VetAgro Sup Lyon, voir ci-dessus)
Concours Polytech A Bio
environ 135 places
ECPM-ESBS-Chembiotech StrasbourgÉcole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg
ENSTBB BordeauxÉcole National Supérieure de Technologie des Biomolécules
ESIAB BrestÉcole Supérieure d’Ingénieurs en Agroalimentaire de Bretagne
ESIR RennesEcole Supérieure d’Ingénieurs de Rennes (option Ingénierie biomédicale)
ESIROI St-Denis de la RéunionÉcole Supérieure d’Ingénieurs Réunion Océan Indien (Agroalimentaire)
ESIX Normandie CaenÉcole Supérieure d’Ingénieurs
ESIPE Créteil (ancien ISBS) – Ecole Supérieur d’Ingénieurs Paris-Est
ISIFC BesançonInstitut Supérieur d’Ingénieurs de Franche-Comté (Génie biomédical)
ISTIA AngersInstitut des Sciences et Techniques de l’Ingénieur d’Angers (Génie biologique et santé)
PolyTech Clermont-Ferrand (spécialité Génie biologique)
PolyTech Grenoble (spécialité Technologies de l’information pour la santé)
PolyTech Lille (spécialité Génie biologique et alimentaire)
PolyTech Marseille (spécialité Génie biologique, Biotechnologie)
PolyTech Marseille (spécialité Génie biomédical)
PolyTech Montpellier (spécialité Sciences et technologies des industries alimentaires)
PolyTech Nantes (spécialité Génie des procédés et bioprocédés)
PolyTech Nice-Sophia (spécialité Génie biologique)
PolyTech Orléans (spécialité Génie industriel appliqué à la cosmétique, la pharmacie et l’agroalimentaire)
PolyTech Paris-UPMC (spécialité Agroalimentaire)
Concours ENSTIB
environ 15 places
ENSTIB ÉpinalÉcole Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois
Concours PC Bio
environ 30 places
Chimie ParisTechÉcole Nationale Supérieure de Chimie de Paris
ENSCBP BordeauxÉcole Nationale Supérieure de Chimie, Biologie et Physique
ENSCL LilleÉcole Nationale Supérieure de Chimie de Lille
ENSCM MontpellierÉcole Nationale Supérieure de Chimie de Montpellier
ENSIC NancyÉcole Nationale Supérieure des Industries Chimiques
ESPCI ParisTechÉcole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles
INP Grenoble - Institut National Polytechnique
Concours X
10 places
École Polytechnique


Concours commun G2E (Géologie, Eau et Environnement) (19 écoles, environ 240 places)
ENGEES StrasbourgÉcole Nationale du Génie de l’Eau et de l’Environnement de Strasbourg
ENSEGID BordeauxÉcole Nationale Supérieure en Environnement, Géoressources et Ingénierie du Développement durable
ENSG NancyÉcole Nationale Supérieure de Géologie
ENSIL LimogesÉcole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Limoges (Eau et Environnement)
ENSIP PoitiersÉcole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Poitiers (Eau et Génie Civil)
ENTPE LyonÉcole Nationale des Travaux Publics de l’État
EOST StrasbourgÉcole et Observatoire des Sciences de la Terre
ESGT Le Mans - Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes
PolyTech Annecy-Chambéry (spécialité Environnement, bâtiment, énergie)
PolyTech Grenoble (spécialité Géotechnique et génie civil)
PolyTech Montpellier (spécialité Sciences et technologies de l’eau)
PolyTech Nice-Sophia (spécialité Génie de l’eau)
PolyTech Orléans (spécialité Génie civil et géo-environnement)
PolyTech Paris – UPMC (spécialité Sciences de la Terre)
PolyTech Tours (spécialité Génie de l’aménagement et de l’environnement)
ENSG Géomatique Marne-la-Vallée – École Nationale des Sciences Géographiques
École des Mines d’Albi
École des Mines d’Alès
IMT Lille-Douai - Institut Mines Télécom (fusion de l’Ecole des mines de Douai et de Télécom Lille)


Concours commun ENS (4 écoles, environ 70 places)
ENS Ulm (Paris)
ENS de Lyon
ENS Paris-Saclay (ex. ENS Cachan)
Ponts ParisTechEcole nationale des Ponts et Chaussées


Une fois en école, l’étudiant ingénieur peut construire son cursus par le choix de ses options et notamment de sa spécialité, déterminée seulement en 3ème année d’école. Il existe plusieurs spécialités par école et il est possible d’effectuer sa 3ème année d’école dans une autre école d’ingénieur (les écoles sont organisées en réseau).
Des périodes longues de formation à l’étranger dans des structures en partenariat avec les écoles sont également parfois proposées, ainsi que des double-diplômes.

 

c- Les métiers :

Ingénieur (Ecoles d’ingénieurs accessibles par les concours Agronomique, Polytechnique et G2E) :

La profession d’ingénieur ne fait pas l’objet d’une réglementation. C’est le titre d’ingénieur qui est réglementé : il sanctionne une formation longue (de niveau bac + 5 ans généralement) dispensé par un établissement d’enseignement supérieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieurs.
Le métier de base des ingénieurs consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, la réalisation et la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services. Les ingénieurs sont des cadres qui étudient un problème dans sa globalité, en prenant en compte toutes les contraintes (techniques, économiques, humaines, financières, etc.). Ils créent, organisent et dirigent des projets techniques et scientifiques ; ils dirigent des équipes.
Les ingénieurs peuvent travailler dans des domaines variés. Pour ce qui concerne les ingénieurs formés par les écoles accessibles par les concours BCPST, ces domaines sont :

Nature et ressources naturelles Industries Services de collectivités

- production agricole et horticole,
- forêts et produits du bois,
- protection de l’environnement,
- paysagisme (parcs et jardins),
- production de semences et de plants,
- génétique, biotechnologies,
- aquaculture,
- ressources et matériaux naturels,
- ressources énergétiques,
- océanographie,
- géologie

- mécanisation de l’agriculture ;
- collecte, stockage et transformation des céréales ;
- industrie et commerce alimentaires ;
- équipement de l’industrie alimentaire ;
- industrie de l’alimentation animale ;
- industrie du bois et de l’ameublement ;
- industries chimiques et biologiques ;
- industrie des matériaux, métallurgie ;
- industries pétrolière et minière ;
- bâtiments et travaux publics
- santé et biomédical

- gestion de l’espace, aménagement du territoire (forêts, parcs naturels, espaces ruraux et urbains),
- production et distribution de l’eau,
- récupération, recyclage, assainissement
- météorologie nationale
- administration nationale et territoriale
- organismes européens et internationaux
- mise en valeur des pays en voie de développement
 

Docteur Vétérinaire (Ecoles vétérinaires accessibles par le concours Vétérinaire) :
Ce métier est beaucoup plus vaste que l’image qu’on en a habituellement :
- soin des animaux : limité en ville, encore ouvert en zone rurale
- industries agro-alimentaires : conception et élaboration de l’alimentation animale ou humaine, contrôle de qualité et des mesures d’hygiène à tous les niveaux de la chaîne alimentaire
- industrie pharmaceutique : recherche, marketing, technique, commercialisation
- recherche : fondamentale ou appliquée (CNRS, INRA, INSERM), enseignant-chercheur en École vétérinaire
- inspection : santé et protection animale, hygiène alimentaire, protection de l’environnement
- dans l’armée (terre, mer, air) et gendarmerie : sécurité des aliments, santé animale (animaux militaires)

 

Chercheur et enseignant-chercheur (Ecoles d’ingénieur accessibles par les concours Agro et G2E, ENS accessibles par le concours ENS) :
- dans la fonction publique : INRA, CNRS, INSERM, Universités…
- dans les grandes entreprises agronomiques, agro-alimentaires et pharmaceutiques

The M Kompany