Options Théâtre du Lycée Malherbe

lundi 29 juin 2020 , par Lycée Malherbe

L’enseignement du théâtre au lycée Malherbe

Le lycée Malherbe propose…

  • Une option facultative théâtre (3 h par semaine), en 2nde, puis en 1ère et en Terminale (option ouverte à tous, en bac général et technologique, option non dérogatoire).
  • La spécialité Arts - Théâtre (4 h par semaine en 1ère, 6h en Terminale) pour le bac général (spécialité rare et dérogatoire).

Tous les cours sont encadrés par un enseignant qui travaille, pour la pratique artistique, en binôme avec un comédien professionnel.
Pour l’enseignement de spécialité en 1ère et Terminale ainsi que pour l’option facultative en seconde, notre partenaire est le C.D.N. « Comédie de Caen » :https://www.comediedecaen.com/
En option facultative en première et en terminale, la pratique est encadrée régulièrement par deux artistes professionnels, de la compagnie Arrivedercho (https://ciearrivedercho.wixsite.com...) et Toutpublictheatre (http://www.toutpublictheatre.fr/).

En Seconde : l’option facultative (3h par semaine, sur temps scolaire)

Cette année de seconde doit permettre à l’élève de découvrir et pratiquer l’Art dramatique par plusieurs entrées : l’initiation au jeu théâtral, la fréquentation des spectacles pour mieux en décrypter les enjeux, la constitution d’une culture théâtrale - notions d’histoire du théâtre, auteurs, courants esthétiques majeurs...

Elle est ouverte à tous (dans la limite des places disponibles). Aucun pré-requis théâtral n’est exigé.

Modalités d’inscription : sur la fiche-navette à remplir pour le conseil de classe du 3ème trimestre de la classe de Troisième, demander l’option facultative Théâtre, y joindre une lettre de motivation. Lors de l’inscription au lycée, l’élève confirme son option. En cas de sureffectif, une première sélection est faite lors d’une séance « test » mise en place en début d’année pour aider les élèves dans leur choix et les sélectionner selon leur motivation et leur capacité de concentration. La lettre de motivation sert à mieux les connaître.

En Première et en Terminale :

La Spécialité Théâtre (4h en 1ère, 6h en Terminale)

Les élèves préparant un bac général qui choisissent cette spécialité doivent avoir une réelle motivation pour toutes les composantes du théâtre : ils s’engagent à mener de front la pratique d’acteur, la pratique de spectateur et l’acquisition d’une culture théâtrale.

Le temps de travail est divisé de moitié entre la pratique théâtrale encadrée par le professeur et un artiste intervenant issu du C.D.N. « Comédie de Caen », et la théorie théâtrale, qui comprend à la fois de l’histoire du théâtre et l’analyse régulière de spectacles vus dans l’année (au minimum six, au maximum neuf).

  • La spécialité en première
    En première, le programme invite à l’exploration pratique et théorique de deux grandes esthétiques théâtrales, au choix de l’équipe pédagogique, parmi de nombreux axes couvrant toute l’histoire du théâtre depuis l’antiquité jusqu’aux écritures contemporaines, ainsi que les domaines français et étrangers ; le but étant de donner une culture théâtrale élargie, riche et diversifiée.
    En fin de première, les élèves choisissant de ne pas poursuivre cette spécialité en terminale font l’objet d’une évaluation orale (30 min) comprenant une composante pratique (présentation d’une scène, rejeu à partir d’une nouvelle consigne) et une composante théorique sous la forme d’un entretien : le candidat y est évalué sur ses connaissances culturelles et son aptitude à construire une analyse des spectacles vus dans l’année. Pour servir de base à cet entretien, un dossier rédigé par le candidat est préalablement transmis au jury, composé d’un comédien et d’un professeur de théâtre.
  • La spécialité en terminale
    En Terminale, un programme limitatif sur deux axes encadre la préparation du bac, dont les épreuves sont doubles : à la fois un écrit et un oral. L’écrit propose au choix ou bien un sujet de type « analyse et confrontation de mises en scène » d’une œuvre au programme, ou bien un sujet de type créatif, où il s’agit d’envisager des mises en scène possibles d’une pièce au programme à partir de documents suggérant des partis-pris interprétatifs et esthétiques. L’oral est une présentation de scènes travaillées dans l’année devant un jury, un rejeu à partir d’une nouvelle consigne, puis d’un entretien). (à confirmer par le BO à sortir prochainement).

Modalité d’inscription : ATTENTION ! L’enseignement de spécialité « Théâtre » étant considéré comme un enseignement « rare », il fait l’objet d’une dérogation et l’inscription passe par le rectorat. À la fin de la seconde, les élèves doivent remplir une fiche de vœux fournie par le professeur principal de leur lycée, et motiver leur demande.

Programme du bac 2021 :
- Tous des oiseaux de W. Mouawad, metteur en scène contemporain
- Les femmes dans trois comédies de Molière : Ecole des femmes, Tartuffe et L’Amour Médecin.

L’option facultative (3h par semaine sur temps scolaire)

Tous les élèves de première et terminale, qu’ils soient en filière générale ou technologique, peuvent choisir cette option. L’enseignement comporte une composante culturelle, mais il est surtout axé sur la pratique d’acteur et la pratique de spectateur.
Les élèves s’engagent dans un processus de création collective qui leur permet de développer des compétences non seulement artistiques mais aussi civiques (sens du groupe, sens de l’écoute, engagement dans un projet de long terme, etc.). La pratique contribue également à leur formation personnelle (aisance avec le corps et la voix, maîtrise des émotions, etc.).
L’école du spectateur permet aux élèves de former leur esprit critique, de se construire une culture, de développer leurs compétences écrites et orales pour exprimer leurs émotions et mieux argumenter.
Elle est ouverte à tous.
L’évaluation fait partie du contrôle continu, suite à la réforme du bac 2021.

Modalité d’inscription : il faut s’inscrire à la fin de la seconde pour l’option facultative. À la rentrée, l’élève confirme son option. Il est possible d’intégrer l’option facultative en 1ère et en terminale sans avoir suivi l’enseignement au niveau précédent, sous réserve de places disponibles.

QUESTIONS - RÉPONSES

-* « Qu’est-ce que "l’école du spectateur" ? »

Que ce soit en « spécialité » ou en « option facultative », l’assistance régulière aux spectacles fait partie de l’enseignement, elle fait l’objet d’une évaluation au bac. Les élèves assistent à des spectacles distribués dans l’année (entre 6 et 9, autour d’un par mois, jamais le vendredi et jamais plus d’un dans une semaine).

« Pourquoi est-ce essentiel ? »
Le théâtre est un art vivant : il se vit en direct, au présent, avec des gens vivants, de manière éphémère. Il est très différent en cela de la lecture et du cinéma : on ne peut étudier le théâtre sans y assister ! L’objectif est ainsi de le découvrir dans toute sa diversité, d’enrichir sa culture artistique, de développer ses capacités d’analyse et de former son esprit critique.

« Où ? »
Dans les divers théâtres de Caen (principalement le C.D.N. d’Hérouville-Saint-Clair ou du théâtre des Cordes, le Panta-Théâtre, le Théâtre du Sablier à Ifs et le Théâtre de Caen), afin de s’initier à tous les genres : classiques, contemporain, théâtre musical, théâtre d’objets, marionnette, nouveau cirque, etc…

« Quand ? Comment ? »
Le soir (mais jamais le vendredi soir) ou, à titre exceptionnel, en journée sur temps scolaire. Cela signifie un engagement de la part des familles pour le transport. Cependant, un covoiturage et un relais entre les parents sont vivement recommandés, afin de permettre à tous, grâce à ce geste de solidarité, de se rendre aux spectacles. La programmation est donnée dès le début d’année, afin de pouvoir s’organiser et anticiper.

« Qui paye ? »
Le financement de l’école du spectateur, à tarif réduit dans tous les théâtres, est à la charge des familles, mais plusieurs dispositifs permettent ou de l’alléger et de la rendre nulle :
- le dispositif régional de la carte « Atouts Normandie », que tout lycéen est invité à se procurer : pour dix euros, le lycéen a un bon de 30 euros pour des spectacles, mais aussi des bons pour le cinéma, des concerts, des réductions sur les livres, etc.
Voir : https://atouts.normandie.fr/article...
- l’association du lycée peut prendre en charge la totalité de ces frais.
La question financière ne doit pas entrer en ligne de compte dans le choix de cet enseignement.

« -* « L’option Théâtre en 2nde : qu’est-ce que c’est exactement ? » »

On s’attache à mener de front le jeu, l’acquisition d’une culture théâtrale et la fréquentation des spectacles.

1. Les heures de pratique sont assurées conjointement par un professeur de Lettres ayant une formation spécifique pour l’enseignement du théâtre, et par un comédien professionnel. On aborde les différents éléments de la théâtralité : l’espace (apprendre à se situer par rapport à ses partenaires), le jeu (la voix, le regard, le corps et le mouvement, l’imaginaire) et le texte (lectures, improvisations, découverte de textes et d’auteurs classiques et contemporains), la technique (rôle de la lumière, du son...). On présente au moins deux fois dans l’année des « petites formes » issues de ce travail à un public.

2. Les élèves assistent au cours de l’année à un certain nombre de spectacles qui leur permettent de découvrir des textes, des auteurs, des metteurs en scène, des comédiens, des troupes et des lieux théâtraux. Ces spectacles sont l’occasion d’un apprentissage du regard critique : on apprend à analyser les spectacles pour mieux les apprécier et dépasser le « j’aime/je n’aime pas ». Cette analyse peut aussi se faire à l’aide de supports vidéo.

3. Des cours plus théoriques permettent une approche culturelle du théâtre : histoire du théâtre en occident, évolution des esthétiques théâtrales, découverte d’auteurs et metteurs en scène majeurs…

« Quel investissement cela demande-t-il ? »
Il s’agit à la fois d’un travail personnel et d’un travail de groupe. Il faut être curieux, avoir envie de travailler en groupe, de s’ouvrir aux autres, de partager un projet commun.
En cas de présentation publique, des répétitions peuvent être exceptionnellement programmées en dehors du temps scolaire.
Les élèves vont au théâtre (et dans plusieurs théâtres de Caen) plusieurs soirées dans l’année (6 à 8 suivant la programmation). (Attention, la question financière ne doit pas entrer en ligne de compte dans votre choix, car des dispositifs multiples existent pour prendre en charge en partie ou en totalité les frais liés à l’école du spectateur).
Des travaux écrits sont aussi demandés (notamment des analyses critiques de spectacles).

« Faut-il en avoir déjà fait pour entrer en seconde ? »
Non. Aucun pré-requis n’est exigé, sinon votre envie d’être là.

« Qu’est-ce que cela peut apporter ? »
D’abord, c’est une option qui pourra devenir « une spécialité » pour ceux qui envisagent des métiers artistiques ou demandant des compétences littéraires et orales en général (droit, politique, journalisme, communication, médiation culturelle, enseignement…).
C’est une option que vous pourrez continuer en « option facultative », retrouver un groupe et mener des projets au sein du lycée. C’est aussi un complément culturel dont vous éprouverez les bienfaits ailleurs, dans d’autres cours : français mais aussi langues, histoire, etc...
Enfin le travail mené dans l’option peut permettre de prendre confiance en soi, d’être plus à l’aise dans son corps, notamment face à la prise de parole. Le groupe qui se constitue est en général soudé, complice et l’intégration dans le lycée peut s’en trouver facilitée.

-* « Pourquoi prendre le théâtre en spécialité ? »

Très complet, l’enseignement du théâtre a l’avantage de considérer l’élève dans son entièreté : sont convoqués à la fois le corps et l’esprit, l’intelligence conceptuelle et affective, la sensibilité, l’imagination, la singularité de l’individu et sa capacité à s’intégrer à un groupe au service d’un projet. Le travail écrit forme l’esprit d’analyse, de synthèse, d’inventivité, de confrontation, d’argumentation, ouvre à la diversité des arts et enseigne une rigueur dans l’interprétation. La pratique fait travailler le corps, la voix, l’imaginaire, la mémoire, la maîtrise des émotions, l’intelligence du texte et des situations, le sens de l’espace, l’écoute, la concentration, le rapport à l’autre, le sens de la responsabilité collective...

« Et pour quelles orientations après ? »
En vue d’études artistiques et littéraires en général.
- pour des études demandant une solide culture littéraire et artistique, des compétences orales et écrites, des capacités d’analyse et d’argumentation, un sens des relations humaines et du projet collectif… (licences en sciences humaines et prépa littéraires, journalisme, droit, sciences politiques, psychologie, communication, ressources humaines, enseignement, etc.).
- pour des études dans le spectacle vivant (metteur en scène, dramaturge, critique, comédien – en complément d’une formation au Conservatoire, scénographe – en complément d’une formation en arts plastiques, régisseur son et lumières – en complément d’une formation scientifique, médiateur culturel, etc.)

Attention : que ce soit en « option facultative » ou en « spécialité », l’enseignement du théâtre au lycée ne constitue pas une préparation suffisante au métier de comédien. Elle n’est pas un « pré-conservatoire ».

« Faut-il en avoir déjà fait pour choisir la spécialité ? »
Oui, impérativement, soit au lycée en seconde facultative, soit en collège en classes à horaires aménagés, soit en dehors du système scolaire (en conservatoire, en MJC, en association, etc.)

« Quelles sont les qualités nécessaires ? »
Il faut ne pas avoir peur de lire ni d’écrire, ni de monter sur un plateau, ni de défendre son point de vue à l’oral ; il faut pouvoir aller aux spectacles le soir (attention ! la question financière ne doit pas entrer en ligne de compte dans votre choix, car des dispositifs multiples existent pour prendre en charge en partie ou en totalité les frais liés à l’école du spectateur ; par ailleurs, du covoiturage pour que les parents se relaient est encouragé). La spécialité Théâtre demande des travaux rédigés, des lectures, de l’engagement et de l’assiduité.

« Peut-on accéder à cette spécialité si l’on n’est pas en seconde au lycée Malherbe  ? »

Oui. Le théâtre étant une spécialité dite « rare », elle fait l’objet d’une dérogation et passe par le rectorat. Il faut remplir la fiche de vœux donnée par votre lycée et motiver votre demande.
Attention  : l’accès à la spécialité ne garantit pas une place à l’internat du lycée Malherbe, et l’option facultative n’étant pas dérogatoire en seconde, l’entrée à Malherbe n’est possible qu’en première pour la spécialité.

info portfolio

Documents joints

The M Kompany